• Trail

     

    XX-MONCONTOUR 2018

    10-UT4M 2018

     

    ___________________________________________________________________

    Fin du premier cycle (trails 1 à 9) :

     

    Après Moncontour 2017, fort sentiment d'avoir réalisé un premier pallier. Celui de réussir à courir 6h sans s'inquiéter de quoi que ce soit, de courir 6h en étant serein physiquement et mentalement pendant tout, de commencer à comprendre l'alimentation. Impression de connaitre l'effort entre 4 et 6h, de pouvoir le refaire à peu près n'importe quand. Cependant, impression de ne plus avoir rien à apprendre. Besoin de repos pour faire le point sur les apprentissages et trouver les prochains à faire dans un deuxième cycle. Peut-être sur plus longue distance alors sur même distance mais en étant performant lucide et serein ? Toujours le sentiment de ne jamais avoir pu tester mes capacités physiques, d'avoir été à chaque fois limité par l'alimentation.

     

    Début :

    Mental : Aucune idée de quoi que ce soit. Moment désagréable à partir de 15km (motivation essoufflée) jusqu'à la fin.

    Physique : Facilité apparente, impossibilité de définir un niveau.

    Alimentaire : Aucune connaissance ni antérieure, ni d'expérience.

     

    Fin :

    Mental : Capable de courir 6h sereinement, sans s'occuper d'autre chose que de courir. Moment neutre, plus de parasitage fondamental.

    Physique : Facilité ressentie, mais toujours impossibilité de définir les capacités.

    Alimentaire : Expérience extrêmement grossière, prises de consciences globales, rien de réalisé.

     

    Prochain pallier estimé :

    Mental : Se débarrasser des appréhensions, aller vers une conscience de ce qu'est être véritablement présent sur l'instant.

    Physique : Economie d'énergie désastreuse, peut-être beaucoup à gagner, au moins en confort et ensuite sur la perf.

    Alimentaire : Prendre et tenir de vrais schémas pour ensuite affiner au fur-et-à-mesure des courses.

     

    9-MONCONTOUR 2017 : Envie de valider le travail mental

    Grosse prépa mentale, prépa physique moyenne. Forme très moyenne mais pour la première fois, moment neutre du début à la fin. Sentiment d'entrer enfin dans le trail long.

    Mental : Enorme cap de franchi. Pas une seule pensée sur le temps et la distance. Partie négative de l'état d'esprit enlevée, sentiment de pouvoir désormais aller vers un état d'esprit positif et participant à la performance.

    Physique : Excellente réalisation mais avec une forme moyenne. Peu d'apprentissage de fait.

    Alimentaire : Pas bien planifié, hypo au 35ème, rattrapée au 50ème. Grosse prise de conscience sur les repères et les conséquences de l'hypo.

     

     

    8-BROCELIANDE 2017 51km : Envie de courir vite tout du long

    Abandon à cause des ampoules. Très gros rythme au bout de 30 bornes, mystère sur ce qui aurait pu se passer ensuite ?

    Mental : Centré presque uniquement sur la course, très peu voire pas du tout sur la réalisation. Mais tout de même de moins en moins d'attention sur les facteurs extérieurs et patience augmentée.

    Physique : Excellente forme physique, cap de franchi. Aisance sur tous les dénivelés. Peu d'apprentissage en conséquence.

    Alimentaire : Toujours aux sucres lents, super incertain et impossible de dresser des conclusions.

     

    7-UT4M 2017 42km : Envie de découvrir l'effort en montagne

    Très détendu et très détaché au départ. Absolument pas une dynamique de compétition au début, mais à partir du milieu oui. Moment peu agréable mais sentiment de découverte prend le dessus.

    Mental : Tranquillité d'esprit due à la motivation non-compétitive, mais gestion moyenne. Encore très peu de patience, mais prise de conscience sur ce point.

    Physique : Grosse surprise d'être facile en côte mais novice total en descente. Aucune douleur articulaire cependant. Gestion progressive, à l'aveugle forcément.

    Alimentaire : Nouveauté de fonctionner aux sucres lents, bonne réalisation en conséquence mais encore très au hasard.

     

     

    6-BUT 2017 56km : Envie de valider des progrès bouffe et physique

    Prépa un peu à l'arrache mais motivée. Excellentes jambes et sentiment d'avoir franchi un petit cap dans le trail.

    Mental : Plus grande aisance et confiance sur tous les plans, impression d'être dans une activité familière pour la première fois. Présence plus grande, recul plus grand, davantage décentré des facteurs extérieurs par rapport à avant.

    Physique : Facilité comme jamais auparavant. Foulée plus consciente, intensité plus consciente et plus efficace. Encore bien au marathon. L'hypo empêche de savoir ce que je vaux au-delà.

    Alimentaire : Mauvaise planif, pas de bouffe avant le 30ème kilo. Hypo au 45ème, non rattrapée. Commence à comprendre les mécanismes de l'hypo et ses conséquences en trail.

     

    5-GLAZIG 2017 54km: Envie de faire pour faire

    Tempête énorme, blessé, peu d'entrainement, fait en se reposant sur le résultat de Moncontour. Moment pas agréable, peu d'apprentissage, survie comme l'année d'avant.

    Mental : Pas pu tester ou confirmer quoi que ce soit. Réalisation de survie du début à la fin. Implication "par défaut", pas intéressant.

    Physique : Foulée de survie, aucun apprentissage.

    Alimentaire : Rien de volontaire ni de planifié, aucun apprentissage.

     

    4-MONCONTOUR 2016 52km : Envie de courir plus vite que l'année d'avant

    Grosse motivation, super prépa, forme excellente. Envie unique de faire une bonne perf par la motivation de faire une bonne perf. Super course, moment agréable grâce au résultat. Peu de présence réelle pendant la course.

    Mental : Moyen, toujours occupé par les facteurs extérieurs, peu d'intériorisation finalement. Chanceux d'être en forme, pas d'apprentissage à cause de ça.

    Physique : Super forme, super réalisation. Donc peu d'apprentissage.

    Alimentaire : Nourri aux gels, ça marche bien mais impossible pour autant de formuler des apprentissages.

     

    3-SCORFF 2016 43km : Envie de courir vite

    Prépa encore plus impliquée que l'année dernière. Enorme motivation. Bonne course mais peu d'apprentissage du coup. Toujours l'envie de simplement courir vite pour courir vite.

    Mental : Pas trop mal mais tout sur la motivation de départ, toujours une grosse faiblesse au 30ème sans que je sache dire s'il s'agit d'un problème mental ou alimentaire. Encore trop centré sur la place, la distance, le temps.

    Physique : Très bonnes jambes, peu de conclusions à tirer. Crampes sur la fin à cause de la pluie.

    Alimentaire : Encore au pif sans connaissances ni expérience. Bien car distance assez courte.

     

    2-GLAZIG 2016 45km : Envie de faire pour faire

    Départ après 24h de voiture et 4h de sommeil, aucun entrainement et blessé. Mais une sorte de torpeur douce dans la tête. Envie de finir pour aucune raison valable.

    Mental : Du fait d'être détaché de l'objectif de compétition, tout allait bien. Du coup c'était un peu du leurre. Effort désagréable pour autant.

    Physique : Mal partout et pas entrainé, perf pitoyable. Aucun intérêt ni dans la réalisation, ni dans l'apprentissage.

    Alimentaire : Très moyen, mais la nullité physique m'a empêché de me soucier de la bouffe.

     

    1-MONCONTOUR 2015 54km : Envie de découvrir

    Absolument pas conscience de ce que j'allais trouver là. 6h de galère sur tous les plans. Moment pas agréable mais une étincelle de quelque chose de bizarre me disait "Eh... C'est intéressant tout ça..." Pas d'envie pendant la course, trop loin de ce que j'avais imaginé.

    Mental : Nul. Centré sur la durée, occupé par la place, aucune connaissance ni réflexion juste, tout à refaire.

    Physique : Très bonne prépa d'endurance, pas de douleur, mais aucune connaissance ni expérience pour savoir ce qu'il fallait travailler.

    Alimentaire : Aucune notion de ce qu'il fallait faire. Aucune connaissance sur moi-même. Hypo carabinée au bout de 35km.