• Sans étirements

     

     

    1-Sans plan d'entrainement

    2-Sans entraineur

    3-Sans étirements

    4-Sans mesures

    5-Sans natation

    6-Sans beau vélo

    7-Sans chaussures

    8-Sans arrêt

    9-Sans théorie

    _________________________________

     

              Chez Breizh Andur, on ne se complique pas la vie. Voilà, c'est tout. C'est pour ça qu'on ne fait pas d'étirements.

              Bon, on va mettre un peu d'explications quand même... Mais normalement, ça ne devrait pas être nécessaire...

     

              Tenez-vous bien, je vais vous donner la clé pour réfléchir sur tout ce qui touche au sport :

    "Comment on faisait quand on était homme préhistorique ?"

              Avec cette phrase magique, vous pouvez résoudre à peu prêt tous les problèmes de la vie sportive ! Pour ce qui nous intéresse ici, nous allons illustrer le cas des étirements

     

    L'Histoire de Greu, l'homme préhistorique :

              Il était une fois Greu, un homme préhistorique qui devait partir à la chasse avec ses camarades. Leur technique était simple, c'était celle de leurs ancêtres : Il suffisait de courir après le gibier, longtemps, jusqu'à ce qu'il meurt d'épuisement. Ainsi, le corps de l'animal était respecté, et son cuir restait intact.

              Ce jour-là, les hommes se mirent en route, Greu parmi eux. La troupe décida d'aller explorer la plaine, en contrebas de la grotte du clan. Rapidement, dans ce terrain dégagé, le petit groupe repéra un élan et se lança à sa poursuite, moyennant une allure de 10-11 kmh. La course dura des heures, les fit parcourir toute la vallée mais, alors que le soleil allait disparaitre à l'horizon, l'animal fatigua. C'était le signal. C'était maintenant qu'il fallait accélérer. Ils n'auraient qu'à faire quelques minutes à bon régime pour achever la bête !

              De suite, ils surent. La fin de la journée arrivait, et ils pourraient rentrer chez eux, enfin. Ils pourraient rentrer et nourrir leurs femmes, leurs enfants, leurs parents. Emus, les hommes se congratulèrent entre eux, commencèrent à crier, à danser. Ils se voyaient déjà au coin du feu, dans la grotte, dégustant la viande qui leur ferait tenir un jour de plus, tous ensemble...  "STOP !"

              C'était Greu. Il demanda à sa troupe de faire une pause avant d'accélérer vers l'élan. Tout le monde s'arrêta, et les regards se braquèrent sur Greu pour essayer de comprendre. Mais ce dernier ne dit rien. Il s'écarta de la piste pour trouver une branche horizontale à un mètre du sol. La solidité du bois testée, il posa son talon dessus, et poussa sur son genou pour s'étirer l'ischio. Ensuite, il changea de jambe et répéta l'opération. Une fois fini, il se releva et se décontracta les jambes. Puis se pencha en avant en soufflant, jambes tendues, essaya de toucher par terre avec ses mains. Il insista plusieurs fois. Enfin, il se releva, et rabattit son pied sur sa fesse à l'aide de sa main. De même pour l'autre jambe. Ouf. Voilà. Greu s'était étiré. Il dit à sa troupe qu'ils pouvaient accélérer désormais.

              Mais l'élan s'était enfui entre temps. La troupe rentra bredouille à la grotte, sans viande, et sans honneur.

     

    Enseignements de cette histoire :

              L'être humain a évolué selon son environnement pendant des millions d'années, et on aurait besoin de faire des étirements pour survivre depuis 40 ans ? Même dans la littérature scientifique, on trouve le chiffre exact de "0" études qui montre un effet positif des étirements sur la performance, sur la préparation à l'effort, sur la récupération. "Oui mais ça aide à la relaxation qui..." A la limite. Et c'est pas dû aux étirements mais au fait qu'on se concentre sur son propre corps. Et vu que personne n'a montré l'intérêt des étirements, alors autant se concentrer sur son propre corps... sans faire d'étirements. Après, si rien au monde ne pourra t'empêcher de faire des étirements, grand bien te fasse.

              Comme disait un homme très sage à propos des étirements : "Je vois des gens qui s'étirent pour pouvoir faire certains mouvements, pour aller mieux. Mais si tu n'arrives pas à faire un mouvement, et bien, au lieu de te déchirer le corps... Change de mouvement."

              Un bref aperçu des sciences du sport : Votre muscle est fait de fibres, comme des bouts de ficelle. Après un effort, et c'est normal, les ficelles sont usées, abîmées. Quand vous vous étirez, c'est très simple : Vous dégommez encore plus de ficelle. "Ah ouais, quand ça fait mal c'est que ça étire bien !!" Bah arrête alors ! T'es en train de te défoncer un muscle !

              S'étirer avant une course, ça dégomme les muscles avant même de les avoir utilisés. S'étirer après une course, ça dégomme les muscles après les avoir déjà utilisés. Conclusion : Mieux vaut pas s'étirer.

              Mais j'entends déjà grincer les dents des étudiants en fac du sport se préparant à répondre qu'un étirement, ça permet d'apporter de la souplesse aux fibres, ça permet d'éviter que le muscle ne se raidisse et ne se blesse plus facilement, que ça permet de solliciter les fibres nerveuses, que ça fait de la "pompe sanguine", etc...

              Pour ceux qui sont étrangers à ce qui est écrit dans le paragraphe ci-dessus, soyez rassurés, tout est faux. Il s'agit tout au plus d'un discours routinier qu'on ressort à la va-vite dans les amphithéâtres pour les pauvres étudiants de staps (Je sais de quoi je parle). Les termes sont jolis, ça fait scientifique, mais ça n'a pas de fondement.

              Et les staps de revenir à la charge : "Oui, mais pour chercher la performance dans des sports qui demandent des mouvements non-naturels comme les sport Co, les sports de combat, la gym, et..."

              Je vous arrête. Ici, c'est un blog de triathlon, pas de sport Co, ni judo, ni de gym. Les gens qui pratiquent ces types de sport sont déjà en train de se bousiller le corps, alors ils peuvent bien rajouter un étirement ou deux pour finir de s'auto-achever.

              Les staps lancent une troisième offensive : "Oui mais, les étirements dynamiques pour s'échauffer en athlétisme par exemple, c'est utile et scientifique reconnu !"

              Je réitère donc la même explication : Ici, c'est un blog de triathlon, pas de sport. Faire des étirements dynamiques, c'est fait pour sauter, lancer, ou à la limite courir très vite. Allez, on va même dire que c'est fait pour courir pas vite, mais sans blessures.

              Le truc c'est que... Chez Breizh Andur, on fait confiance au corps humain. Et on fait confiance à nos X millions d'années d'évolution. On a évolué pendant tout ce temps avec une capacité de s'échapper rapidement d'une situation de danger. Hors, je ne pense pas que, dans le cas où un lion des cavernes te saute dessus, tu aies le temps de faire des étirements dynamiques contre un arbre avant de t'enfuir.

              Quatrième attaque des staps : "Oui, mais aujourd'hui on vise la performance, on vise des efforts qui ne sont pas naturels, on a donc besoin des étirements !"

              C'est pourquoi nous arrivons ici sur une autre base de Breizh Andur : "Eviter au maximum les efforts non-naturels". C'est un choix de vie. Donc, chez Breizh Andur, on ne s'amuse pas à franchir des haies, à sauter en hauteur. Cela nous arrive de piquer des sprints, mais sans faire d'étirements avant. Et si on se claque un muscle, c'est que le problème est ailleurs. Le but étant de ne pas avoir besoin des étirements, justement.

    ___________________________

              Voici un aparté pour ceux qui ne savent pas trop quoi penser de cette phrase que l'on entend très souvent : Si ça fait mal = c'est que ça travaille.

              Pour cet aparté, je vais devoir introduire un deuxième aperçu des sciences du sport. Et plus particulièrement, du domaine des "Neurosciences" :

    Quand ça fait mal, c'est pas bon.

              -Tapez-vous sur la main avec un marteau. Ca fait mal. Conclusion : Faut pas recommencer.

              -Agrippez fermement un fil électrique. Ca fait mal. Conclusion : Faut pas recommencer.

              -Mangez une viande avariée. Ca fait mal. Conclusion : Faut pas recommencer.

              -Collez votre oreille sur une enceinte en plein concert de death metal. Ca fait mal. Conclusion :           Faut pas recommencer.

              -Etirez-vous n'importe quel muscle. Ca fait mal. Conclusion : Faut pas recommencer.

              Conclusion générale des neurosciences : La douleur, si ça existe, c'est que ça sert à quelque chose. En l’occurrence, la douleur sert à nous dire ce qu'il ne faut pas faire pour conserver notre santé physique. Appliqué aux étirements, ça veut dire qu'il faut pas faire d'étirements.

     

              -Courir. Ca fait mal ?

              Je ne sais pas... C'est vrai que quand on court, on peut trouver cela difficile, et même ressentir de la douleur dans les jambes, dans le torse.

              Mais quand on s'écrase un ongle avec un marteau comme je viens de le faire ce matin, on prend conscience que non, courir, ça ne fait pas mal.

    Petite parenthèse : Vous entendrez beaucoup de sportifs dire qu'ils ont mal en courant. Soit ils ont un handicap ou une maladie, à ce moment-là donnez-leur tout mon soutien. Soit ils vont très bien et ont juste besoin de votre reconnaissance. Dites-leur qu'ils sont des sur-hommes, il seront contents pour le reste de la journée.

    __________________________

              Mais, à l'opposé des staps, j'entends aussi les scientifiques modernes prendre un mégaphone pour dire : "Oui, mais ça fait maintenant quelques années qu'on sait que les étirements ne servent à rien, et font plus de mal qu'autre chose ! Des études ont montré que ça réduisait les perfs d'endurance, d'explosivité, et de force !"

              Ces gens-là ont peut-être raison, mais on s'en fiche tout autant que pour les étudiants de staps.

     

              Chez Breizh Andur, on a pas besoin de s'embêter avec tout ça. L'homme a évolué pendant des millions d'années en étant coureur à pied. Nos muscles sont parfaits.

              Pas besoin de donner d'arguments contre ou pour les étirements. La simple mention des "étirements" est une perte de temps. Si vous venez d'arriver dans le sport, rassurez-vous, la question des étirements n'est absolument pas nécessaire.

              Alors, fermez votre magazine de sport, fermez l'étude sur les étirements ouverte dans votre navigateur, quittez ce blog, et, si vous en avez envie, allez courir.

     

    PS : (Ma caricature de la STAPS et des étudiants de STAPS ne reflète pas les talents qui s'y trouvent, les gens honnêtes et réfléchis qui se posent de bonnes questions par passion et / ou pour améliorer le quotidien des gens.)

    « Sans entraîneurLes bases de Breizh Andur (3/9) : Sans chaussettes de compression »

  • Commentaires

    1
    Cléamolette
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 13:09
    Et les apprentis triathletes qui ont un manque terrible de mobilité (amplitude, stabilité, force), comment peuvent-ils l'améliorer ? Cela passe nécessairement par l'assouplissement (meme si c'est juste un des points à travailler, et que uniquement travailler ce point est quasi-inutile), donc je suis curieux de connaître ton avis là dessus (l'étirement passif étant quasi inutile je te l'accorde).
    2
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 14:12

    Non, les assouplissements sont désastreux (encore plus pour les apprentis triathlètes !), nous avons tous le discours que tu tiens (moi le premier dans le temps) comme quoi il faut des "assouplissements". Mais quand on réfléchit, absolument aucun d'entre nous ne sait d'où vient ce terme, qui l'a utilisé, démontré, prouvé. Tout le monde en parle, personne n'a de preuve ! Donc autant pas en parler !

    Comment les apprentis peuvent-il améliorer leur mobilité ? Ils ne peuvent pas. Au même titre que moi, j'aimerai bien faire 1m90, mais je fais 1m83. C'est comme ça.

    Je ne dis pas ça pour toi, mais on passe notre vie à essayer d'avoir plus, toujours plus, au lieu de faire avec ce qu'on a ! Mais ça, c'est un très gros parti pris, et ça ne concerne pas que le sport??? ;)

      • Cléamolette
        Samedi 3 Décembre 2016 à 00:19
        je ne t'ai jamais vu nager mais j'imagine vu tes références de chrono tu as une très bonne mobilité articulaire, et c'est en partie grâce à cette mobilité que tu as pu développer une bonne puissance. Tu penses sans doute que cela est génétique, mais cela n'a rien à voir ce sont les facteurs environmentaux qui t'ont apporté cette mobilité. J'imagine que tu nages depuis tout petit, autrement dit tu n'as fait qu'entretenir ta mobilité articulaire que l'on a tous quand on est enfant (un nouveau-né n'a aucune restriction niveau mobilité, quand ses muscles se développent un mauvais équilibre ou une atrophie de certains muscles viennent réduire au fur et à mesure sa mobilité). Toi en nageant tu as construit un bon équilibre au niveau haut du corps (muscles de l'épaule notamment et capsules). A l'inverse je pense que tu dois bien connaître 1 ou 2 mecs qui se sont mis à la muscu comme des bourrins et qui ont travaillé essentiellement les muscles ostentatoires, sans chercher un équilibre avec les muscles antagonistes ou stabilisateurs, je ne sais pas si tu as fait le rapprochement mais ces mecs la sont souvent un peu bossus ou on dirait qu'ils ont leur tete directement posée sur leurs épaules (pas de cou), la raison est tout simplement que leur corps à compensé le déséquilibre ou le manque de stabilité en raccourcissant certains muscle.
        Il y a une différence entre faire avec ce qu'on a et essayer de comprendre les raisons de ses propres limitations. Le défaut par exemple de la plupart des coachs de natation c'est qu'ils sont d'anciens très bons nageurs et qu'ils n'ont jamais été concernés pr ces problématiques de mobilité, et c'est pour cela qu'ils vont plutot te répéter sans cesse les mêmes "va chercher plus loin devant", "ne laisse pas tomber ton coude" etc.. sans essayer d'analyser les raisons qui te contraignent à ne pas mettre en pratique ce qu'ils rabâchent (car ce n'est pas uniquement une histoire de coordination). Bref tu es un peu comme eux.. Moi je considère que le corps est une formidable machine capable d'adaptations spectaculaires.

        Si tu souhaites t'ouvrir à d'autres perspectives sur ce sujet, je te recommande de lire ou voir les interviews d'Andreo Spinea.

        Continue à nous faire rire avec tes vidéos et chroniques en tout cas ;)
    3
    StarSoulMan
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 18:22

    Comment sais-tu que les hommes préhistorique ne s'étiraient pas ?

      • Charles-Yves
        Vendredi 2 Décembre 2016 à 18:50

        Heureusement qu'il y a le PS à la fin, sinon je l'aurais mal pris... au fait, c'est naturel de s'étirer...tu le fais en te levant de ta sieste et pour ton chat, c'est idem (regarde le bien), enfin,  s'étirer ne  signifie pas nécessairement se faire mal...En tout cas il y a matiére à discussion: A  quand des conférences Breizh Andur?...:)

      • Samedi 3 Décembre 2016 à 12:53

        StarSoulMan, je ne peux que te répondre : MDR

         

        Cléamolette : J'arrête le débat entre nous de suite. Tout ce dont tu parles, que tu aies raison ou tort, je vais être parfaitement honnête avec toi : je m'en fous comme de ma première paire de chaussettes. Je dis tout au long de l'article qu'il ne faut pas se compliquer la vie avec des notions comme celles dont tu parles. Continues de t'y intéresser, toi. Je répète que tu as raison de te poser ces questions. Mais ici, sur ce blog, on ne se les pose pas. Oui, c'est une dictature, lol. Mais je ne force personne à lire mes articles, encore moins à y adhérer. :) Quoi qu'il en soit, je respecte les gens comme toi qui se pose des questions, j'en fais d'ailleurs moi-même parti !!

         

        Charles-Yves : Non, s'étirer le matin n'est pas du tout l'étirement dont il est question dans l'article ! Ce n'est d'ailleurs pas un étirement mais un réveil musculaire (dès qu'on voit un geste ample, on dit : étirement, à tort je pense..)

        Et les conférences Breizh Andur sont en projet à long terme !! :) Une fois que j'aurais pris un peu de sagesse lol..

    4
    Mikkyki
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 23:03

    Autant jusqu'à présent je trouvais intéressant et pertinent tes articles, autant je trouve ce dernier pauvre et réducteur.

    Je ne suis ni étudiant en STAPS, ni scientifique, ni même un sportif expérimenté. Mais quiconque s'intéresse un peu aux étirements sait qu'il est inutile de s'étirer avant une course et dangereux de s'étirer juste après l'effort. Les étirements se pratiquent au pire après la douche, au mieux le lendemain.

    Le réel "problème" avec les étirements ce n'est pas les étirements mais la manière dont ils sont pratiquer. Si tu pousses la porte de n'importe quel cours de Yoga tu apprendras qu'un étirement ne doit jamais faire mal.

    Quant à invoquer l'argument de l'homme préhistorique c'est très réducteur mais surtout inapproprié. Notre mode de vie est autant éloigné que le temps qui nous sépare de nos ancêtres. Comme tu le décris, Greu était actif, il courait après le gibier pendant des heures depuis tout petit, son corps était adapté à son mode de vie.

    L'homme moderne est devenu un sédentaire. Il reste assis tous les jours et de plus en plus. La sédentarité tue plus que le tabac! La sédentarité favorise tous les troubles musculo-squelettiques (mal de dos, de cou...). Donc oui: "quittez ce blog, et allez courir" mais non "la simple mention des "étirements" est une perte de temps." 

     

     

      • Samedi 3 Décembre 2016 à 12:55

        Mdrr, je suis parfaitement d'accord avec tout ce que tu dis... ^^

        Oui, c'est pauvre et réducteur à 200%. C'est ma façon de faire. Et ce n'est pas un débat. Si tu n'es pas content, bon vent. Je ne te retiens pas sur ce blog. :)

      • Mikkyki
        Samedi 3 Décembre 2016 à 14:52

        Bizarrement avant cet article je n'avais pas perçu ce côté pauvre et réducteur à 200% tongue

        Au plaisir de lire la suite (ou pas)  sarcastic

    5
    Samedi 3 Décembre 2016 à 16:09

    C'est un problème qui ne regarde que toi !

      • Mikkyki
        Lundi 12 Décembre 2016 à 15:47

        En lisant un de tes nouveaux articles, j'ai réalisé que je n'avais pas bien compris le concept pourtant bien énoncé dès le premier article. Mieux vaut tard que jamais!

        Tu racontes ta façon de faire (penser...), on en retire ce qui nous plait et puis c'est tout.

        Du coup, je réalise que mon commentaire est hors propos wink2

        Désolé et bonne continuation.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :