• Quel entrainement faire aujourd'hui ?

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    La bulle d’envie donne tous les entrainements. Le principe même est qu’il ne s’agit pas d’un calcul. Il n’y a pas de raisonnement logique, il n’y a pas de solution, de vérité. Il y a une simplement une chose très belle qu’on appelle l’envie. Chaque jour, il suffit de questionner cette bulle, et il en sort en retour un entrainement ni adéquat, ni logique, ni nécessaire, ni précis, mais "voulu".

    Soyons plus précis :

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

    Chaque être humain sur terre possède sa propre bulle d’idée. Chaque humain sur terre à 100% raison dans ce qu’il se passe dans cette bulle.

    (Ce qui, au passage, s’oppose directement à la façon scientifique de planifier son entrainement qui stipule que les connaissances s’appliquent à tout le monde dans les mêmes mesures...)

    Ici, je vous présente ma bulle car c’est la seule que je connaisse. Comme je viens de le dire, elle ne correspond qu’à moi, mais à 100% à moi. L’orange en couleur de fond est volontaire car c’est ma couleur préférée. Le vert pomme est ma seconde couleur préférée. Je ne suis même pas sûr que ça soit du vert pomme mais dans ma tête, cela est représenté comme du vert pomme, ce qui me suffit comme justification. A côté de ça, la police d’écriture me plait beaucoup dans ce qu’elle dégage. La taille du cercle et celle des flèches me parlent également. Tout ça pour dire que ce qu’il se passe dans cette bulle est à 200% personnel.

    Mais alors, que trouve-t-on dans cette bulle d'idée ?

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    Quand on regarde à la loupe, on voit un aspect qui ressemble… à du bois. Il y a des lignes. Des lignes plutôt ordonnées mais avec de temps à autre quelques nœuds, quelques virages, quelques coupures. L’ensemble à l’air de suivre sa propre logique. Certes, il y a des erreurs, mais vu de l’extérieur, c’est quelque chose d’entier, de complexe, et de très beau. Pas dans le sens d’agréable à regarder, mais dans le sens de vivant. Car ce qu’on a là, c’est un cerveau d’humain. Il y une logique globale, qui comprends des contradictions, des petites erreurs, des manques à certains endroits et des surplus à d’autres. Et si on allait voir une autre bulle, ce ne serait plus du tout le même bois. Les lignes seraient différentes, les nœuds seraient placés à d’autres endroits, la densité et la texture seraient uniques…

                    Reprenons notre méthode. Est-ce que « bulle d’idées » est bien le terme exact ? Non… Pas tellement. Si on veut être honnête, c’est plutôt ça :

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    Parce que oui, d’une certaine façon, tout est une connaissance. Ici, les connaissances ne sont pas jugées, comparées les unes avec les autres pour sortir un entrainement idéal. Ici, on "fait confiance" à ses connaissances. On se base sur la capacité du cerveau à créer de la logique à partir de son vécu. En gros, on balance les connaissances dans un panier, on secoue et… On attend de voir ce qui sort du panier.

                    Pour être encore plus clair, voici ce qui compose cette grosse bulle de connaissance :

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    5 billes. La bille 1 est visiblement la plus grosse. Et il y a une petite bille noire qui se démarque des autres. Bon, allons au plus direct. Voilà à quoi correspond chaque bille :

                    1-Connaissances sur moi

                    2-Forme et humeur

                    3-Aspect social

                    4-Météo

                    5-Connaissances scientifiques

                    Voici comment tout cela fonctionne : Au départ, les « connaissances sur moi » posent une idée : « Aujourd’hui : 3h de vélo serait bien pour moi ». Les connaissances sur moi sont les reines. Elles savent ce qu’il me faut, même si elles se trompent de temps en temps. Mais dans tous les cas, ce sont elles qui donnent la direction à suivre…

                    Vient ensuite la bille « forme et humeur ». Cette bille-là va dire ce qu’elle pense de l’idée de base : « 3h de vélo c’est bien mais je me sens hyper en forme et je suis super joyeux aujourd’hui alors 4h30 de vélo seraient encore mieux. »

                    Une fois cette régulation faite, la bille 3 (aspect social) entre en jeu : « 4h30 de vélo ok mais y’a Ludo qui vient avec moi. Et comme il veut pas faire plus de 3h je vais faire semblant de me tromper de parcours pour au moins aller jusqu’à 4h de vélo. »

                    Puis la bille « météo » joue son rôle : « Nuages, petite pluie, un peu de vent… On va redescendre à 3h30 alors. »

                    Et enfin on retrouve les connaissances scientifiques issues de la médecine. Cette bille numéro 5 est en noir car elle est complètement facultative. Tout au plus, elle est là pour éviter de faire des conneries. Dans mon cas à moi, cette bille m’a empêché de faire bien des malheurs sportifs… Mais voilà, la totalité des savoirs scientifiques que j'ai lu me servent de moyen de contrôle, rien de plus. Et donc, en aucun cas elles ne peuvent servir de programmeur. La bille 5 agit donc comme ceci : « Mouais. Sachant que t’as déjà fait 4h hier et qu’il y a une course dans deux jours, on va redescendre à 3h ».

                    Parenthèse sur la bille 5 : Mon but à long terme est que la bille 1 englobe totalement la bille 5. Je m’explique : si un jour je sais tout ce que j’ai besoin de savoir sur moi et mes réactions à l’entrainement, si un jour plus rien ni personne d’autre que moi et mes connaissances sur moi ne peuvent savoir ce qu’il me faut, je considérerai que je sais m’entrainer.

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    Revenons à notre élaboration d’entrainement. L’idée ainsi multi-modifiée va maintenant passer dans le filtre d’envie. En général, c’est le moment… imprévisible. Les 5 billes se connaissent entre elles. Elles s’engueulent souvent, mais elles s’aiment bien au fond. Elles se complètent. La plupart du temps, elles savent très bien ce que les autres vont dire. Mais en ce qui concerne le filtre d’envie, c’est un mystère total…

                     Des fois, les cinq billes tombent d’accord. Elles passent l’idée finale au filtre d’envie : « 3h de vélo ok pour nous » et il se passe ceci :

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    D’autres fois, les cinq billes envoient exactement la même idée au gramme près, et pourtant :

     

    L'E.B.A - 3/4 : S'entrainer à l'envie

     

                    Les billes restent béates. Mais le filtre d’envie, c’est le patron. C’est lui qui a le dernier mot. Et quand il se prononce, personne ne l’ouvre. Non pas par peur de l’autorité, mais parce que tout le monde sait que le filtre d’envie à toujours, absolument toujours et sans exception raison.

                    C’est ça la méthode Breizh Andur. Peu importe ce que je sais, ce que je vois, ce que je ressens, si je n’ai pas envie, je ne ferai pas. Point. Et d'ailleurs, les sportifs qui s'entrainent de façon très académique, procédurière, scientifique, ils font la même chose.

                    La seule différence, c'est que chez Breizh Andur, on se fait confiance, au lieu de faire confiance à des chiffres. Si on n'a pas envie, c'est qu'on a raison. Indubitablement.

    L’inverse est vrai aussi : De temps en temps, les 5 billes se mettent d’accord pour formuler cette idée : « Aujourd’hui rien du tout, fais pas le con Colin si tu roules plus d’une heure tu vas te cramer et y’a une course qui arrive. S’il te plait écoute-nous on te supplie. » Mais le filtre prend sa décision: « Oui je vous comprend… Je vais… je… j’arrête pas de penser à… à une route près de Scrignac, alors je… je crois que… faut que je…. TANT PIS J’Y VAIS GO POUR 5 HEURES DE VELOOOOOOOOOOOOOOOOO !!!! »

                    Entrainement à l’envie parce que l’envie ne se trompe jamais. On aurait pu dire entrainement à l’instinct aussi. L’instinct a tendance à être considéré comme quelque chose de mystique, de bestial et donc de crétin. Mais en réalité l’instinct est dix fois plus juste et précis que n’importe quelle étude issue de la médecine. Parce que l’instinct prend en compte tous les paramètres nécessaires pour prendre la meilleure décision. C’est un peu dérangeant, parce qu’on ne maitrise pas l’instinct, mais pourquoi vouloir toujours tout définir, tout calculer, tout contrôler ?...

                    Et puis, dites-vous un truc : Chaque seconde passée à calculer son entrainement est une seconde de moins à courir dans les chemins !

     

    « CR - Guidel 2015 »

  • Commentaires

    1
    Le Joub
    Mardi 6 Octobre 2015 à 21:22
    ...à trop écrire, c'est déjà un peu théoriser la pensée ^^
    Alors qu'un short à fleurs, ça laisse travailler l'Imagination des gens ;-)
      • Vendredi 16 Octobre 2015 à 13:52

        C'est bien pour ça que je porte un short à fleur sur les courses, et pas un t-shirt "Breizh Andur".. :)

    2
    Greg
    Jeudi 15 Octobre 2015 à 23:52
    Bonsoir
    La pensée est une fleur..
    Une pensée sans parfum?!! Bizarre
    Merci..
    3
    Mik
    Mardi 1er Mars 2016 à 13:45

    Un article intéressant de Pascal Balducci : "progresser en liberté ou la douce dictature des sensations".

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :