• Les bases de Breizh Andur (3/9) : Sans chaussettes de compression

     


     

     

    1-Sans plan d'entrainement

    2-Sans entraineur

    3-Sans étirements

    4-Sans mesures

    5-Sans natation

    6-Sans beau vélo

    7-Sans chaussures

    8-Sans arrêt

    9-Sans théorie

     _________________________________

     

            Savez-vous comment marche un article Breizh Andur ? De cette façon :

            C'est comme si... Vous vouliez peindre un tableau. Et vous avez comme souci de peindre le tableau le plus abouti possible, celui qui vous fera dire : "Je suis content de moi." Dès lors, vous vous renseignez. Vous déambulez dans une galerie aux milliers de peintures qui vous semblent tantôt réussies, tantôt bâclées, tantôt.... tantôt vous ne savez pas quoi en penser. Et justement, au détour d'un couloir un peu reculé, vous tombez sur une peinture : "Breizh Andur". Vous la regardez un temps, et puis vous passez à une autre.

            Et c'est tout. Vous rentrez chez vous. En tête, vous gardez de cette visite les bonnes, les mauvaises peintures, et même celles que vous ne savez pas trop : Comme le "Breizh Andur" que vous avez vu au détour d'un couloir un peu reculé...

            Peu importe. Ne vous attardez pas trop sur les autres tableaux. Prenez vos pinceaux et peignez le vôtre.

    _________________________________

     

    L'Histoire de Greu, l'homme préhistorique :

            Il était une fois Greu, un homme préhistorique qui devait se préparer à une longue marche à travers la montagne enneigée. Avec quelque uns des hommes forts du clan, Greu s'était porté volontaire pour aller chercher du gibier, de plus en plus introuvable au fur et à mesure que l'hiver s'installait. Un matin, avant que le soleil ne soit levé, les hommes se préparèrent à partir. Et puis, silencieusement, ils quittèrent leurs femmes et enfants encore endormis, leur promettant dans un chuchotement de leur rapporter de quoi manger. Et ainsi, les hommes se mirent en route. Mais à peine sortis de la grotte du clan, il manquait un des leurs. "Greu ?" "Greu, où es-tu ?"

            Greu sortit de la grotte en courant, s'excusant pour son retard. Ses camarades regardèrent ses jambes, perplexes : Greu avait d'étranges chaussettes... qui ne couvraient que ses mollets. Bizarre... Mais bon, la troupe se mit en route vers la haute montagne.

            L'ascension se révéla horrible. Les conditions climatiques étaient les plus rudes qu'ils eurent connues. Dans la nuit, le froid, sous la tempête de neige, les hommes ne se voyaient plus. Un homme tomba dans la neige, inerte. Un deuxième s'écroula, glacé, mort. Le reste des hommes s'arrêta et, sans se concerter, surent qu'il fallait faire demi-tour.

            Les femmes du clan ne virent arriver qu'un seul homme au petit matin : Greu. Lui seul avait survécu. Quand il fut réchauffé, prêt du feu, il révéla que s'il n'était pas mort de froid, c'était grâce à ses chaussettes de contention.

     

    Enseignements de cette histoire :

            Et c'est tout. Parce qu'une chaussette de contention, bah comme son nom l'indique, c'est une chaussette. Ca sert à tenir chaud.

            Les "techniciens" de Breizh Andur avaient préparé un argumentaire solide pour parler de l'inutilité absolue et reconnue des chaussettes de compression pour les sportifs (hors effet psychologique placebo). Mais finalement, les techniciens ont préféré partir courir. Ils m'ont simplement laissé une note sur une serviette de table :

            "Les chaussettes de compression ne servent à rien, si ce n'est à satisfaire les triathlètes un peu trop portés sur leur image publique. En en plus... Ca leur fait vraiment un bronzage horrible."

     

     

            Chez Breizh Andur, la simple mention des "chaussettes de contention" est une perte de temps. Alors, une fois n'est pas coutume, je vais écouter mes techniciens, et aller courir.

    « Sans étirementsLes bases de Breizh Andur (4/9) : Sans mesure »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :