• "Je me sens fort parce que je m'entraine pas"

    Cet article fut le premier de mon blog. Adrien, et ce n'est pas une blague, m'a appris une chose dans ma période 18-20 ans : Etre sportif, c'est un état d'esprit, pas un palmarès. Adrien a un entrainement hebdomadaire de 0h, et c'est malgré tout un sportif. Il aime le monde sportif, a des relations dedans, s'y intéresse... à sa façon.

    Bref, Adri m'a appris qu'être sportif, c'est une notion très, très large, très, très personnelle, et que par conséquent, parler de"sport" est quelque chose de très, très vaste.

     

    "Je me sens fort parce que je ne m’entraine pas"

    Adri, un pote triathlète du club, me sors ça quand je lui demande s’il est bien préparé pour la première compétition de la saison. Je crois bien que c’est la chose la plus drôle que j’ai entendu d’un sportif ! Alors, évidemment, la phrase a tourné entre les gars du club et a fini sur la place publique (facebook). Et moi le premier (forcément puisqu’étant le premier à l’avoir entendue), ça m’a beaucoup amusé ! Faut connaître un peu le loustic aussi. Voilà ce qu’il m’a dit dans l’ordre chronologique :

    -1er Octobre : « Après le Taulé-Morlaix , on commence la prépa pour Lampaul ! »

    -3 Novembre : « Allez, aux vacances de Noel, c’est parti pour la prépa Lampaul ! »

    -19 Décembre : « Attends je laisse passer les fêtes et on y va sérieux jusqu’à Lampaul... »

    -10 Janvier : « He, ça te dit aux vacances de Février on commence la prépa Lampaul ? »

    -19 Février : « Aller, 1er Mars je m’y mets. 1 mois de prépa c’est large. »

    -15 Mars : « Je vais faire deux semaines taquet ça ira pour la prépa Lampaul. »

    -3 Avril : « Je me sens fort parce que je ne m’entraine pas. »

     

    Faut savoir que le gars aime aussi faire la fête et séduire la donzelle. Un vrai de vrai. Au club, on a arrêté de compter les anecdotes que l’on a sur Adri. Pour ma part, je pourrais citer nos conversations SMS avec moi à 9h44 : « Tu viens t’entrainer ? » et lui à 13h02 : « Je viens de me réveiller... ». Ou bien la fois où il me dit en sortant du jacuzzi, sans honte, qu’il s’entraine depuis 2h. Ou encore la fois où il se demande pourquoi il y a du sable sur ses chaussures et que je lui réponds que ce sable est là depuis un triathlon passé depuis 2 mois.

    Bon, en fait si on est honnête deux secondes, ça nous fait marrer parce qu’on se dit « Non mais quel branleur... ». Bah oui, le triathlon c’est un sport dur, un sport d’hommes, on peut pas faire n’importe quoi. Attends mec, si tu fais pas une prépa d’au moins 3-4 mois avec une bonne répartition qualité / quantité, comment peux-tu espérer faire une perf ? Donc logiquement, quand on apprend qu’un gars se présente à une des courses les plus importantes de l’année avec rien dans les jambes, on rigole. On rigole aussi parce que nous, on sait qu’on a fait une bonne prépa, qu’on a été sérieux tout l’hiver, qu’on en a chié, no pain no gain, etc, etc. On rigole parce que finalement, on est content de pouvoir dire : « Tu vois ce gars-là, il s’est pas entrainé de l’hiver, il va rater sa course, obligé ! ». Bon et puis en bon triathlète lambda, on rigole surtout parce qu’on se sent supérieur au gazier... Et puis parce que c’est un jeune et que ça nous ferait quand même bien chier qu’il soit fort sans s’entrainer alors que nous on en a bavé dur.

    Bon voilà. La phrase a bien fait rire. Et puis Lampaul arrive et Adri sort une course parfaite pour son niveau avec le sourire tout du long. A la fin il est content, il a trouvé dur mais normal pour un duathlon, il a trouvé sympa le drafting et finalement il a pas trop souffert donc le bilan est bon : beaucoup de plaisir et une bonne perf !

    Alors allons-y pour les critiques : « Oui mais attends Adri, t’es bien gentil mais t’as quand même rien foutu tout l’hiver », « Ah bon t’es content de ta place ? Tu sais qu’avec de l’entrainement tu finissais 10 places devant ? », « Hahaha ! Enorme ! T’arrives à faire une bonne place sans entrainement ! Tu m’épates chef ! [avec un ton plutôt condescendant et plutôt sarcastique] ». Là encore, on trouve le moyen d’être content. Il nous fait bien rire le petit jeune qui s’entraine pas et qui finit bien. Selon la situation, on va même pouvoir adapter son discours pour se réattribuer le mérite. Devant des gens qui ne connaissent pas le triathlon : « Tu vois la place qu’il a fait là, tu trouves ça bien ? Attends, ça, il l’a fait avec 0 entrainement ! Je le connais bien moi, Adri. Je peux te dire que si je l’avais entrainé il passait de 48ème à 28ème. » et devant des gens qui sont dans le milieu « Non, non, on l’a chambré sur la phrase qu’il nous a sorti mais en vrai il s’entraine pas mal. Là il est pas à son max mais pas loin... ».

    Et nous voilà confortés ! Oui, le triathlon c’est dur et il n’y a que les gens qui se donnent les moyens de réussir qui arrivent à quelque chose ! On est content comme ça on reste entre nous et on risque pas que des mecs talentueux de nature sans rien faire vienne nous chiper les titres ! Adri c’est finalement un jeune feignant comme plein d’autres, on en reverra plein et on leur sortira le même discours.

    Mais si Adri avait raison ? "Bah, évidemment que non ! C’est quoi cette question ? T’es moins bon si tu t’entraines pas que si tu t’entraines ! Y’a quand même pas grand monde qui peut remettre ça en cause !"

    Ouais mais si il avait raison ? Si Adrien préfère aller à une soirée que de se reposer pour être en forme le lendemain ? S’il préfère rester parler au téléphone avec sa commanéenne plutôt que d’aller courir ? Est-ce que dans les termes de la licence de tri y’a marqué : « Etre triathlète doit être un mode de vie et doit obligatoirement être pénible et difficile. L’entrainement exige du dépassement de soi, de la combativité et beaucoup de courage."

    Pour Adrien, faire du triathlon c’est faire des compétitions avec les potes et faire quelques entrainements quand il fait beau et quand il a envie. En quoi il a tort de ne pas s’entrainer ? Poussons à l’extrême : si Adri ça le gonfle de sortir tous les jours et de penser à l’objectif, et qu’à 40 ans il a toujours pas dépassé la semaine de 10h de sport ? En quoi il a tort ? "Tu vois ce gars là c’est du gâchis, il fait n’importe quoi ! Je le connais depuis qu’il a 13 ans et il a jamais pu tenir plus de 2 jours en s’entrainant sérieusement. C’est super dommage. Il a des qualités naturelles, il aurait pu faire des super perfs..."

    Mais pourquoi est-ce qu’Adri serait obligé de se donner au max, de nager 5 fois semaines parce que oui quand t’es jeune c’est là qu’il faut apprendre à nager ? Pourquoi il serait obligé de se farcir des séances de PPG et de pistes avec de la muscu en salle parce que oui, quand t’es jeune c’est là que la vitesse se développe après c’est trop tard ? Pourquoi il serait obligé de dire qu’il veut avoir une médaille aux JO et qu’il veut aller aux France de Tri parce que c’est normal quand t’es jeune d’avoir des ambitions ?

    Et si Adri avait raison sur toute la ligne ? Et si c’était le triathlète breton qui avait le plus raison ? T’aimes pas aller à la piscine ? Bah nage pas, pourquoi tu veux t'embêter à compter les carreaux ? T’as pas envie de courir 4 fois semaine ? Bah cours quand ça te chante, le sport c’est un loisir pas la prison ! T’as pas envie de faire les championnats et tu préfères faire une course avec 40 bonhommes au départ parce que t’as un pote qui fait la course ? Bah vas-y, ça regarde que toi ! T’es pas au meilleur que tu pourrais être en suivant un hypothétique entrainement qui, on pense, te rendrait super fort ? Bah fais que les entrainements qui te font marrer alors !

     

    « Je me sens fort parce que je ne m’entraine pas ». Maintenant ça me fait plus beaucoup rire cette phrase (un peu quand même parce qu’Adri est effectivement un gros branleur). Non, ça me fait surtout sourire ! Et ça me fait sourire parce que c'est assez intéressant. Il se sent fort parce que depuis Septembre, 100% des entrainements qu’il a fait, il avait envie de les faire. Il se sent fort parce depuis Septembre, il pratique le triathlon exactement comme il a envie, sans s’angoisser sur la performance qu’un « on » imaginaire attend de lui le 6 Avril. Il se sent fort parce qu’il a pas de raison de se sentir faible. Il sait qu’il ne s’est pas entrainé, mais il ne voit pas de raison de s’auto-culpabiliser alors il le dit en se marrant.

    Adri avait pas envie de s’entrainer comme un bourrin, alors il s’est pas entrainé. Il avait hâte de faire la course à Lampaul parce que c’est là où il habite. Et il a même pas eu la moindre conscience du fait qu’il pourrait sortir des excuses si on lui demandait d’expliquer sa 48ème place. Adri c’est comme ça qu’il aime le triathlon et depuis Septembre, il pratique le triathlon exactement comme il a envie.

    « Je me sens fort parce que je ne m’entraine pas ». Autrement dit « Je me sens bien parce que je fais ce que j’aime, à la dose dont j’ai envie ». Je me moque souvent d’Adrien, mais je crois que pour une fois c’est lui qui se moque de moi. Je crois que là, Adrien est en train de m’apprendre qu’en réalité, y’a que moi qui sait comment je dois faire du triathlon.

    Un grand merci Adrien.

    Histoire de course #1 - Le Duathlon de Lampaul (6 Avril 2015) »

  • Commentaires

    1
    adrien
    Jeudi 9 Avril 2015 à 22:11
    Perdu la..que d'honneurs ...
    2
    Jojo
    Vendredi 10 Avril 2015 à 00:28

    ben dis donc...quelle prose !!!!!!  BRAVO en tous les cas


     

    3
    ludo
    Vendredi 10 Avril 2015 à 05:44

    C'est un résumé très proche de la réalité Adri s'amuse et c'est bien


     l'essentiel !!

    4
    FLM
    Vendredi 10 Avril 2015 à 09:48
    bravo pour l'essai Colin, c'est bien de se poser des questions quand on fait quelque chose, surtout lorsque nos rites et habitudes nous éloignent de tout discernement ...au plaisir de te lire.Fred
    5
    Alexandra
    Vendredi 10 Avril 2015 à 20:47
    Très bon article qui amène à réfléchir :)
    6
    Vendredi 10 Avril 2015 à 23:04

    Excellent ! Continue !

    7
    veteran
    Samedi 11 Avril 2015 à 00:21
    Belle leçon d'humilité, bravo Colin, bravo Adri!
    8
    Samedi 11 Avril 2015 à 00:33

    Merci pour tous vos commentaires ! :)

    9
    triathlounette
    Samedi 11 Avril 2015 à 10:11

    Bravo, très joli ! j'aime beaucoup . Vraiment .


    Ma philosophique du tri , le faire pour le plaisir ! Donc J'adore...  ! 


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :