• CR - St-Lunaire 2015

     

                 Un bon départ me fais plonger presque en tête, jusqu'à ce qu'Arnaud tombe exactement sur le milieu de mon fessier droit... Si vous êtes coureuse / coureur à pied, vous savez ce que ça veut dire : "NERF SCIATIQUE". Pas possible de battre de la jambe droite pendant 80m... Surtout que je sais parfaitement qu'Arnaud a fait ça par pure méchanceté dans un esprit d'adversité acharnée.

     

    L'E.B.A - 1/4 : Illustration à St-Lunaire

     

    Bref, je nage, je nage, je nage, je nage, je nage, je nage, jusqu'à me rendre compte que je nage sur le sable, les 1900 mètres d'eau froide et agitée d'une Manche funeste étant désormais derrière moi. Une transition comparable à l'introduction d'un western spaghetti plus tard, je monte sur le garde-manger qui me sert de vélo et me lance à corps perdu sur 90 kilomètres d'asphalte brûlants... Brûlants pour un breton donc autour des 20-23 degrés au sol. Je roule, je roule, je roule, je roule, je roule, je roule, voilà cette blague a déjà été faite, puis je descends de mon vélo pour réaliser une transition dont la durée se mesure grâce aux équations d'Einstein sur la distorsion de l'espace-temps. Enfin, je pars d'une foulée sobre et légère sur le parcours qui m'est proposé. Et puis... Je l'aperçois au loin. Toujours ces mêmes formes délicates, toujours ces mêmes expressions mystérieuses et irrésistibles, toujours ces mêmes habitudes fatales mais envoûtantes. Je veux l'éviter mais elle se rapproche pour se coller à moi. C'est ma raison de vivre, c'est bien elle, c'est l'hypo. Du coup je finis la course en hypo.

     

    L'E.B.A - 1/4 : Illustration à St-Lunaire

     

     

    « Une question d'équilibreCR - Vendôme 2017 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :